Inspecteur Gadget

« Toi, t’aimes-tu ça les gadgets? »

Bon, on ne parlait pas de google glass, ici, ni du nouveau I-Phone 12 ou de bracelet Pavlok mais bien de jouets sexuels.

« Bof pas vraiment… »

Avant même de compléter ma phrase, mon interlocuteur masculin s’emporte:

« Bon bon bon…. me semble… VOUS les filles, vous faites vos petites saintes ni touche, mais vous avez toute un gros vibrateur dans votre tiroir de table de nuit! C’est juste que vous n’assumez pas! C’est comme la masturbation ça, les filles vous faites jamais ça, ben non, c’est juste nous ôtes les gars, mais après ça vous chialez quand on vous baise tout croche, tsé c’est pas notre faute si vous ne connaissez même pas votre propre corps! »

Ce monologue nourri par la frustration et une troisième pinte de rousse, m’était servi par un défenseur des droits de l’homme ( petit h ) qui s’avérait être aussi un collègue pour qui j’avais déjà un peu de réticence…

Je bouillais d’envie de lui répondre : « ben non, désolée champion, mais non NOUS les femmes, on ne trippe pas toute sur les gros pénis de 12 pouces et on ne trouve pas toute notre plaisir avec des rubber maid à la forme phallique et ce n’est pas parce qu’on n’assume pas! Pis pour ce qui est de la masturbation SANS accessoire, j’imagine que c’est comme la porno pour vous: vous en regardez juste des fois comme ça à l’occasion tsé une fois de temps en temps (tousse) comme genre quand vous n’avez pas de blonde, parce que vous, ça ne vous attire pas vraiment car évidement vous préférez le vrai…tsé ( tousse) pis après quand on vous baise, vous avez des pannes! »

LBF dildo pancarteMais je n’avais pas envie de partir une guerre de tranchée des généralités et comme il était déjà convaincu que j’avais un SUPER-MEGA dildo à tête rotative et chercheur de point G et qu’il partait déjà deuxième dans la compétition, je n’avais pas trop envie de jouer la fille qui veut se défendre.

Cependant, il avait raison sur un point : beaucoup de filles ne connaissent pas leur propre corps mais je ne crois pas que les «gadgets» soient obligatoires pour explorer sa féminité!

Je vous fais une confidence: je ne suis jamais entrée dans un sex shop   (Je magasine mes stripe-on en ligne! ). Non sérieusement, ça ne m’attire pas. J’ai vu des trucs tellement complexes, qu’à côté de ça, y’avait de l’érotisme qui se dégageait d’un spéculum froid…

LBF inspecteur gadget2Bon, quand mon interlocuteur parle de s’assumer, je crois qu’on peut s’affirmer dans sa sexualité s’en dévoiler à la planète entière le contenu de nos tiroirs!

Y’a des filles qui parlent de dildos comme elles parlent de brassière. Comme celle qui m’a avoué récemment s’être fait un cadeau pour Noël, «pour se gâter». Je trouve ça bien, par contre, j’ai un peu de difficulté avec celle qui offre ça en cadeau à leur amie?

Personnellement, je n’apprécierais pas vraiment qu’on se soit cotisé pour moi. Pas plus que j’aimerais qu’un danseur en uniforme de policier arrive à l’improviste à mon party de fête. Mettons que je suis moins du genre:

«J’ai été une vilaine fille, monsieur l’agent? »

Confidence numéro 2 : je ne suis jamais allée aux danseurs non plus.

LBF policier 3

Pour en revenir au dildo, j’ai même une amie qui m’avait déjà montré le sien ( fort heureusement encore neuf !!). Je trouve que c’est beaucoup d’information à gérer, mais bon, comme je ne reproche jamais aux gens de s’assumer dans la vie. Je me souviens encore, c’était pendant un souper d’amis et elle m’avait fait signe de la suivre dans sa chambre en chuchotant :

«Psst psst! J’veux te montrer quelque chose qui devrait t’intéresser…» ( devrait? )

Elle avait l’air d’une gamine qui avait fait un mauvais coup quand elle a sorti une boite de son garde-robe qui avait l’apparence d’un emballage de poupée Barbie. Avant de constater que Mattel ne fabriquait pas des dauphins vibrateurs avec stimulateur trois vitesses!

Comme on montre une nouvelle petite robe d’été, elle m’a demandé ce que je pensais de son achat. J’étais supposée répondre quoi? «J’sais pas faudrait que tu l’essayes?».

La pratique :

-Est-ce qu’il va sous l’eau?

La consciencieuse :

-Est-ce que c’est fait en Chine?

L’esthétique :

-Ah oui! Le fushia c’est tellement dans ta palette!

La suspicieuse :

-Es-tu sûre qu’il te fait? Ca l’air grand…

Pour ma part j’ai répondu:

-Me semble que ton gars est trop vieux pour jouer avec ça?

Façade de sex-shop

Solidaire ou en solitaire ?

J’ai des amis qui ont acheté leurs jouets avec leur partenaire, parce qu’il serait un accessoire à intégrer dans leur vie de couple. Alors que d’autres préfèrent carrément le cacher à leur chum et ne l’utilisent qu’en solo!

«C’est pour éviter les drames» car rare sont les gars qui trouvent cool que leur blonde est un plan B dans le tiroir. Certains ne deal pas bien avec monsieur double tête qui brille dans le noir en jouant I’m sexy and I know it. 

Je comprends que pour certaines, il est l’amant idéal : Fidèle, il ne néglige pas les préliminaires, il est «toujours prêt» et il ne jase pas après… ni pendant d’ailleurs! Il ne demande jamais comment c’était et si vous avez eu un orgasme.

Non, il le sait.

À moins que vous arriviez à faire semblant même avec votre dildo?

Oui, aujourd’hui, Marylin Monroe pourrait chanter «Dildos are a girl’s best friends?», mais pour ma part, je vais me contenter d’aller faire l’épicerie et essayer de ne pas trop m’attarder devant la section des concombres…

LBF

LBF dildos de couleurs

Fin de la séance 33

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s