Le chum alimentaire.

«En 2016, j’vais me trouver un chum!»

Yes! Qui dit nouvelle année, dit renouveau! On a la tête plein de beaux souvenirs, le coeur plein d’espoir, malgré un cul plein de bouffe de réveillon.

Que cela ne tienne, fini les déjeuners à la bûche et aux petits pains farcis à la salade de poulet, car nous voilà bel et bien les deux pieds en 2016! On a rangé notre C.D. «Noël c’est l’amour» de Marie-Chantal Toupin avec notre gâteau aux fruits datant du 20e siècle et on s’ennuie déjà de Ciné-Cadeau.

Puis, on examine notre liste de résolutions avec l’enthousiasme d’un journaliste à potins devant la rupture de Marie-Mai:

-Faire plus attention à moi (lire perdre du poids)

-Me gâter (lire prendre du poids)

-Trouver une personne pour partager un couple (lire pour faire attention à moi et me gâter)

L’année dernière, à pareille date, j’étais célibataire de chez Célibataire Dépôt et je m’étais juré que j’allais tout faire pour essayer de remédier à cette situation. C’est pourquoi, par un froid vendredi de janvier, j’avais donné rendez-vous à un mec dans un bar. C’était la deuxième fois à vie (par «vie» j’entends après mes 25 ans) que je prenais ce genre d’initiative malgré que la première s’était avérée très peu concluante.

Celui que j’attendais, un soir où le mercure frôlait celui du sol martien, était un gentil garçon venu me complimenter sur la page de mon blogue, quelques jours avant Noël. Il m’avait raconté sa petite histoire amoureuse en lien avec un article que je venais de publier, me soulignant au passage qu’il était célibataire, qu’il aimait mon humour et que je semblais être de charmante compagnie.

Il ne m’en fallait pas plus. Après quelques anecdotes sur nos fails respectifs et un peu de blablabla classique, j’ai décidé de suspendre nos échanges épistolaires virtuels et suggéré une rencontre en chair et en os (disons qu’après les fêtes, d’la chair c’pas ça qui me manquait! ) juste «comme ça» pour discuter.

Ce fût une belle soirée, même s’il n’y a pas eu récidive. Je n’avais honnêtement aucune attente, alors je ne peux parler ici, d’échec. Au pire, j’aurai perdu un lecteur…

LBF Positive-attitudeCependant, cette soirée improvisée m’avait donné un élan de confiance et du coup, j’ai eu envie de sortir de mon hivernation sociale et surtout affectueuse. Oui, janvier c’est tôt, mais je voulais débuter 2015 en force.

C’est pourquoi, un an jour pour jour, je remplissais une fiche (aussi pour une deuxième fois à vie) sur un site de rencontres. Je me souviens qu’à la question «Que cherchez-vous?», j’avais juste envie d’écrire en Caps lock : DU SÉRIEUX SVP.

Et par sérieux j’entends un gars pour qui prévoir aller au cinéma dans une semaine n’est pas considéré comme un projet à long terme. Un gars qui ne cherche pas les sorties d’urgences quand tu lui demandes s’il reste pour déjeuner? Un gars qui ne se vomi pas dans la bouche quand tu lui parles de rencontrer tes amis, etc.

Oh oui! J’en étais rendu pas mal là, du SÉRIEUX, mais aussi du durable. Cependant, le choix : homme-avec-qui-je-vais-me-bercer-sur-mon-balcon-à-quatre-vingt-dix-ans, n’étant pas disponible, j’ai dû cocher «amour», par défaut.

Une chose était certaine, je ne voulais pas du fameux «en attendant». Parce qu’il n’y a rien de moins satisfaisant dans la vie qu’un chum qui fait la job.  Et se contenter «d’aimer à moitié» n’est pas un compromis selon moi, mais bien une pénitence que l’on s’inflige.

LE CHUM ALIMENTAIRE

Non, il ne se mange pas ou si peu, mais comme la job alimentaire, il apporte du beurre sur la table et aussi dans la chambre à coucher (Ouan, ça sonne dégueulasse ça?). C’est probablement lui qui est venu à vous et vous avez décidé de le garder, faute de temps pour trouver mieux. Pendant vos études ou en attendant de trouver un mec dans votre domaine.

LBF femme mange hommeAussi appelé chum plan B ou de courtoisie, le chum ou la blonde alimentaire nourri le vide intérieur, nourri cette peur de la solitude, notre dépendance, notre besoin d’affection. S’il vous manque un joueur quand vient le temps de jouer avec votre corps, vous choisissez l’amant, par contre, si vous souhaitez jaser ensuite de vos problèmes au bureau, couchés en cuillère, vous optez pour le chum alimentaire.

À première vue, il donne l’impression de faire clairement profiter de lui, personne ne souhaite servir de bouche-trou vous me direz, mais pourtant certains accepteront ce rôle de figurant sans sourciller.

Oui, il est parfois conscient de la précarité de son emploi et s’il accepte vos conditions, dites-vous que c’est probablement:

  • Parce qu’il espère acquérir un poste permanent avec vous ( j’vous raconte pas la scène quand vous déciderez de rompre son «contrat»).
  • Parce que cette situation lui convient puisque qu’il vous considère aussi comme un sideline!

Peu importe les raisons qui vous auront poussé dans ce genre de relation basée sur le contentement et le dénivellement par le bas, ce n’est pas parce que deux personnes s’impliquent à moitié que ça forme un couple entier! 

D’accord, vous pouvez en retirer une certaine satisfaction mais, malgré ce que son nom indique, vous avez plus de chance de rester sur votre appétit.

Il représente la sécurité, mais pas la passion, il est pratique, mais pas indispensable. Sa plus grande qualité c’est d’être là. Bref, le chum alimentaire c’est préférer l’entracte au spectacle.

LBF pancarte

Alors si votre résolution pour cette année est de vous caser, voici deux trois petits conseils de la bonne fille. Étonnamment, comme avec la résolution pour perdre du poids, plusieurs choix s’offrent à vous:

  • Changez vos habitudes de vie, plutôt que vous priver de tout.

Si vous êtes du genre en pyjama à patte un vendredi soir à 19h pour regarder les reprises de Downton Abbey, sortir de chez-soi pourra qu’aider votre cause! Par exemple, en vous inscrivant à des activités susceptibles de vous faire rencontrer des personnes intéressantes… et libres.

Si vous habitez en ville, vous serez agréablement étonnés de voir la panoplie d’activités de votre quartier destinées aux célibataires: sport, club de plein air, cours de cuisine, de danse en ligne, de zumba-contemporain, de perfectionnement en power point, etc. Il manque juste le cours «préparation mariage pour célibataire» qui n’a pas encore vu le jour, on se demande pourquoi d’ailleurs?

Souvenez-vous que de TOUS les ennemis du célibat le cocooning en est un redoutable!

  • Inscrivez-vous à un gym du coeur.

Le site de rencontres devient alors un excellent exercice pour gagner du tonus en matière d’audace, pour raffermir votre confiance et pour brûler les graisses de la timidité. Le charme est un muscle qui doit être travaillé régulièrement, c’est pourquoi avant chaque date, il est important de bien s’étirer. Alors go! Un peu de push up d’ego et des set-up d’estime de soi, c’mon 1-2-3-4. Transformez-vous en un Richard Simmons de la séduction!

  • Adhérez à un groupe de soutien style Weight Watcher de l’amour.

LBF Richard SimmonsDifficile de trouver la motivation seule? Alors rien de mieux que de chercher avec une amie! Qu’elle soit oui ou non célibataire, demandez-lui de vous aider avec votre fiche car y’a rien de mieux qu’une amie pour vous valoriser et gratuitement. Si vous êtes toutes deux célibataires, encouragez-vous mutuellement, par exemple, si l’une de vous décroche un rendez-vous ou si ce dernier a été plutôt pénible*

*SPOILER ALERT : ça peut arriver.

Finalement, si vous êtes de celles qui ont tendance à perdre leurs chums plus vite que les kilos, vous pouvez aussi juste vous accepter comme vous êtes: une célibataire morbide. Et expliquer à tout le monde que c’est à cause de vos glandes!

Plus sérieusement, si vous souhaitez un jour monter sur la balance le coeur plus léger, il faudra vous retrousser les manches (et non la jupe!) car comme pour les kilos, y’a pas de résultats sans efforts. Mais dites-vous que se chercher un chum (blonde) c’est quand même moins exigeant que se lever à 6h à chaque matin pour faire un 45 minutes de jogging en suit de lycra à -20 degrés.

N’oubliez pas que la peur s’accroît dans le doute et le courage dans l’action.

Je sais ce que vous vous dites «Eie la bonne fille! Rencontrer la bonne personne n’est pas seulement une question de volonté! Quand t’étais toi-même célibataire, tu n’arrêtais pas de dire qu’on avait si peu de contrôle».

Bien entendu, alors tâchons de contrôler ce que l’on peut, non? Pour terminer, je vous propose de suivre mon défi santé 5/30 :

  • Faites-vous cinq compliments par jour.
  • Et pas plus de trente minutes de site de rencontre quotidien.

Et mieux vaut éviter les légumes…

LBF  Coach de vie alimentaire.

LBF sexy légumes

Fin de la séance 52

 

 

 

 

Advertisements

Une réflexion sur “Le chum alimentaire.

  1. C’est expression est tout à fait savoureuse… Je cherchais justement une métaphore pour décrire cette relation « confortable », où tu aimes cet homme dont tu n’es pourtant pas amoureuse. Car contrairement à ce qu’on peut penser, l’amour n’est pas ON ou OFF; il se décline en différentes intensités. Reste à savoir laquelle on veut ressentir… Alors merci !!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s