La pipe de courtoisie.

« T’es pas mal cute avec tes rennes su’a tête… si on était la saison d’la chasse , j’te ramènerais attachée sur mon houde de char! »

L’histoire commence dans un party de Noël,  c’était un collègue de travail pas mal trop saoul, pas mal trop vieux et pas mal trop marié. Mais cette prémisse simili romantique a incité un autre collègue, plus jeune, plus en possession de ses moyens et plus célibataire à se manifester :

« C’est vrai que ça te va bien. Si la renne veut un lift après le party, tu me le diras, mais je t’avertie ça se pourrait qu’on fasse un détour par chez-moi…»

Bien qu’on bossait ensemble depuis quelque temps, c’était la première fois qu’il me faisait une proposition de sexe déguisée maladroitement en celle du chauffeur altruiste. Enfin, on sous-estime le pouvoir des bois sur la tête dans un party de bureau. Le charme des cervidés probablement?

LBF renne femmeMa situation à cette époque: j’étais célibataire, mais je venais de vivre deux fails consécutifs et je craignais m’enligner tout droit vers un troisième avec ce collègue qui avait la réputation de closer les partys plus que les filles!

Finalement, la boisson ayant eu raison de lui,cette nuit là, il s’est endormi à l’appart des gens chez qui on célébrait. Quant à la sexy renne, elle est rentrée seule, honorant aucun houde…

      Alcool:  1                          sexe: 0

Cependant, ces avances n’étaient pas tombées dans l’oreille d’une sourde. Son horaire d’étudiant faisait en sorte que nous ne travaillions jamais ensemble, mais quelques semaines plus tard, un autre soir de fête, il m’a relancé avec un subtil « t’aimerais ça chez-moi, dans ma chambre j’ai…»

Désolée, je ne me souviens plus de son argument de vente car c‘en était trop! J’étais pas fait en bois et bien qu’il ne m’attirait pas particulièrement, un gars intéressé devenait soudainement intéressant. Cependant, pas question cette fois-ci qu’il se noie dans l’alcool, s‘il me voulait : c’était ce soir ou jamais!

Je lui ai donc chuchoté à l’oreille : «Tu sais ce qui manque dans ta chambre? Moi…» 

Son visage s’est soudainement illuminé! Il avait l’air d’un kid à qui on tendait des billets pour le Canadien…

…dans les rouges!

  • Vraiment? Ca peut se régler facilement!  Si tu me dis OUI pour un lift, j’arrête de boire LÀ et on quitte dans une demie-heure! 

Son enthousiasme m’avait fait éclater de rire. 

  • Oui mais je t’avertie, j’suis pas le genre de fille qu’on ship dans un taxi en plein milieu de la nuit! Tu vas devoir m’endurer jusqu’au lendemain! ai-je cru bon de préciser. 

LBF ticket hockeyIl a alors pris le reste de sa bière et l’a vidé dans le lavabo en me faisant un clin d’oeil complice.

On avait un marché.

Boisson: 1                      Promesse de sexe: 1

Une heure plus tard, nous quittions «incognito» cet appart de Verdun.

  • Mon dieu! Tu quittes tôt? C’est ben la première fois que tu t’endormiras pas sur un divan!

S’était amusée une collègue pompette. En fait, pour faire «taire les cancans», il avait proposé d’aller reconduire deux autres personnes. 

LBF homme qui dort noir et blanc

Finalement, quand la tournée est arrivée à mon tour et que nous nous sommes retrouvés seuls dans sa voiture, je l’ai senti nerveux:

  • Bon alors c’est quoi ton adresse? 
  • Mon adresse? Je ne devais pas aller visiter ta chambre?

Nous étions complètement à l’autre bout de la ville et soudain il semblait moins sur de lui: ça inaugurait mal.

  • Oui, bien sûr. Mais j’ai l’impression que tu te fous de ma gueule pis qu’arriver chez-nous il va rien se passer…

Je lui répète que je ne suis pas une de ces petites chicks de 18 ans qui sous l’emprise de trois shooters joue à l’allumeuse:

  • Tu regrettes ton offre ou que j’aie accepté?
  • Pas du tout, mais j’ai peur de me faire avoir…

C’était un gars qui  se ventait souvent à propos des filles et là, dans sa voiture à 1h du matin, il devenait soudainement si peu confiant et vulnérable : un classique!

Alors, j’ai profité d’un arrêt à un feu rouge pour l’embrasser et j’ai passé le restant du trajet à lui caresser l’entrejambe, question de lui rassurer l’ego. Et puis, il n’était pas question que je vive un troisième fail…  oh que non!

Classe: 0                        Fille en manque : 1

LBF Geeky-looking-nerd-gives-thumbs-up

Arrivés chez-lui, après s’être excusé pour le ménage, on a commencé le début des travaux! Disons que le titre de mon article vous fait comprendre que c’est moi qui était le contre-maître, mais connaissant assez bien le fonctionnement de la machine, je savais que je devais m’arrêter si je souhaitais passer à la phase II.

  • Non arrête pas, continue…
  • Ben quin! 
  • Non STP! Inquiète-toi pas, je vais m’occuper de toi après, tu oublies que je suis un jeune fringant!

Nous avions un deuxième marché, mais pas de clin d’oeil cette fois-ci. 

Finalement, la phase I s’est terminée avec succès, cependant, comme je craignais, j’ai eu droit à :

  • Ouin finalement ( petit rire )  j’ai surestimé mes capacités et ma fatigue… ( petit rire + tousse )  je pense qu’il serait mieux que je dorme un peu…

Vraiment? Dormir? Le premier mot qui m’est venu à la tête : TABARNAK ! Et les autres n’étaient pas moins vulgaires. J’en revenais pas! Je ne pouvais pas croire que je m’étais ( encore ) faite fourrer!

En fait non et c’était bien là le problème…

  • Tu peux dormir ici pas de trouble. 

Ont été ses dernières paroles.

          Jeune fringant: 0                 Troisième fail :1                   

De mon côté, il n’était pas question que je le regarde dormir et encore moins ronfler de satisfaction! Alors, je me suis r’habillé et  j’ai quitté une chambre où émanait un parfum de culpabilité bien plus que celui du sexe.  

lbf femme sur divanComme mes chances de me faire réveiller le lendemain matin par une baise étaient comme les bus dans son coin : absents.

C‘est moi qui a squatté son divan…  

Le lendemain matin, monsieur était assez cool (sûrement le malaise), il s’est excusé d’avoir ronflé, car c’est ce qu’il en avait conclu puisque que j’étais sur son divan! C’était pas mon premier lendemain de one night ( peut-être que lui oui ? ) mais celui-ci était particulièrement lourd.  

Il m’a proposé un café et a même pris soin de regarder les horaires d’autobus, car cette fois-ci, le transport n’était pas inclus, même pas pour le métro le plus proche!

On n’avait plus de marché.

                        Malaise: 1                         Galanterie: 0

Par chance, il est parti en voyage pendant tout l’été, mais oui on s’est recroisé à quelques occasions. On a fait comme si «de rien n’était». Pour des raisons évidentes ni lui ni moi avait intérêt à ce que ça se sache. Je le voyais mal s’en venter à la job!?

Certes, il lui est arrivé de parler de filles, en ma présence, à qui il ferait bien «la passe», mais à chaque fois que nos regards se croisaient, je revoyais son inconfort : nous partagions la complicité d’un fail.  

ll était sous entendu qu’aucun de nous ne raconterait cet épisode «pipe de courtoisie », enfin, jusqu’à aujourd’hui…

LBF

LBF pipe femme

Fin de la séance 29

Advertisements

Une réflexion sur “La pipe de courtoisie.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s