La pénétration romantique

« Toi est-ce que tu préfères baiser ou faire l’amour? »

Disons que je m’attendais autant à cette question qu’on s’attend à voir des côtes levées dans un buffet du Commensal. 

J’avais probablement manqué le bout des questions de connaissances générales : est-ce que tu préfères regarder des drames ou des comédies? Tes oeufs brouillés ou tournés? Série noire ou Les jeunes loups? 

J’avais envie d’utiliser mon ricochet ou de demander un indice. Je continuais à mastiquer lentement ma bouchée de salade en réfléchissant à ce que j’allais donner comme semblant de réponse quand,  la date à côté de moi, enchaîna:

« Parce que moi, même le premier soir, je fais l’amour à une femme, je ne veux pas la baiser…. que veux-tu, je suis UN romantique… il ne s’en fait plus des comme moi! » 

Romantique hein? Je me suis toujours demandé si le romantisme avait été inventé par les femmes pour décourager les hommes ou par les hommes pour décourager les femmes !? À une certaine époque, le romantisme servait clairement de clef pour ouvrir la ceinture de chasteté de madame, mais aujourd’hui, l’homme dispose  de l’alcool et des produits Axe.

Les hommes croient souvent à tord que les femmes attendent de grandes démonstrations de romantisme. Personnellement, je crains une indigestion de pétales de rose!  

Pour moi le romantisme c’est des petites attentions au quotidien: un appel au milieu de la journée ou une petite note sur l’oreiller, se rappeler de ma date de fête AVANT qu’elle ne soit passée, ne pas coucher avec mes amies.

Mais rien impliquant une plage  de sable blanc au coucher du soleil, où on marcherait main dans la main, avant d’aller échanger nos fluides d’amour sur une peau d’ours entouré d’un quatuor de violonistes qui accompagneraient chacuns de nos mouvements de bassin avec une pièce de Bartholdi  et que finalement, nos cris de jouissances résonneraient à l’unisson et enterreraient les détonations d’un superbe spectacle pyrotechnique!

LBF feux d'artifice coeur

Par conséquent, je ne me vois pas vivre au quotidien avec un Grand romantique qui écrit sa liste d’épicerie à la plume sur du papier parchemin, qui me joue , chaque soir, « on va s’aimer encore » à la harpe ou qui m’envoie des textos en Alexandrins! Je crains la fatalité que tout ce beau romantisme finisse tôt ou tard en mariage médiéval… ( frisson d’horreur )

Ce qui explique peut-être pourquoi, j’ai souvent rencontré des hommes dont leur connaissance de la romance se limitait au magasin XXX sur Ste-Catherine!

Romance: Tout de même drôle comme nom pour un commerce où l’on retrouve des culottes en latex, des dildos doubles et du lubrifiant anal. Mais si, pour certains, la romance doit passer par un fist, qui suis-je pour juger?

Je m’égare.

Mais TOI, à côté de moi, qui s’auto proclame le dernier des romantiques, c’est bien beau tout ça mais peut-on réellement emmener le romantisme jusque dans le lit ou il sera un joueur de trop?

La romance dans les préliminaires d’accord, mettre une petite musique d’ambiance ou éclairer la pièce à la lueur d’une chandelle, mais un coup entré, c’est la machine qui opère! Un pénis en érection dans un vagin humidifié, on est loin de Roméo et Juliette! ( je m’excuse pour les âmes sensibles, je ne reparlerai plus de théâtre. )

LBF mickey et mini

En réalité, le coït est probablement aux antipodes de la romance. Oui, bien sur, il y a de l’affection à travers le sexe, cependant, quand elle jouit, une femme se fiche royalement du Nicolas Ciccone en back ground ou des chandelles parfumées au triple chocolat du body shop!

Faire l’amour avec de l’amour, vraiment? 

Selon moi, on peut très bien baiser avec des sentiments et faire l’amour mécaniquement. Si être attentionné, doux et courtois avec une femme est considéré comme du romantisme, alors normal qu’un homme, après «juste une nuit» estime qu’il fait l’amour. Cependant, je ne vois pas en quoi le terme baiser serait péjoratif? 

Je crois qu’un bon nombre de ces messieurs, comme ça semble être le cas chez ce descendant des Capulet assis à côté de moi, oublie qu’une femme ( dans toute sa fragilité de femme ) à besoin d’une chose très importante dans un lit outre tendresse, sécurité et autre flafla : elle veut du plaisir. Et oui, comme vous…

Finalement, quand j’ai eu fini ma bouchée et que j’avais trouvé une réponse : la date avait quitté le restaurant. Dommage car je n’avais pas pu entendre la réponse de la fille à qui la question s’adressait, mais de toute évidence cette réponse avait dû convenir aux deux!

Ouin, j’ai cette fâcheuse habitude de m’impliquer dans les conversations des tables voisines lorsque je mange SEULE dans un resto.

J’ai donc fini ma salade, qui était tout sauf romantique… malgré la présence d’une chandelle sur la table et du Nicolas Ciccone à la radio.

LBF

LBF-pixabay quétaine

 Fin de la séance 7

 

 

 

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s